DE  |  EN  |  FR  |  ES

Equipements Pfeiffer pour la préparation de cru de ciment

Broyage, séchage, séparation – le tout dans un seul appareil

Selon l’origine et la composition du cru, il peut contenir une part d’eau plus ou moins large. Dans le cas où l’humidité d’alimentation est élevée, le séchage devient important car l’humidité superficielle doit être évaporée dans le broyeur à cru presque complètement. L’énergie thermique nécessaire est mise à disposition par les gaz chauds qui sont aspirés à travers le broyeur. Si l’humidité superficielle est élevée, nous prévoyons un casing de broyeur plus large afin de faire passer un flux gazeux plus volumineux. Une telle mesure peut aussi être nécessaire si les gaz ont une température relativement basse, p.ex. en provenance d’un système de récupération de chaleur.

Pratiquement chaque atelier de broyage pour cru de ciment est une combinaison d’appareils spécialement adaptée aux propriétés physiques du cru à broyer. Cette adaptation aux exigences particulières du client assure une opération efficace et sans trouble.

La matière première

Le cru de ciment est un mélange de divers composants minéraux représentés dans le mélange aux taux tels que requis du point de vue chimique pour la production du clinker. Ces composants sont l’oxyde de calcium, le dioxyde de silicium, l’oxyde d’aluminium et l’oxyde de fer. L’oxyde de calcium est contenu dans divers types de calcaire, mais aussi dans la marne, le calcaire coquillier et la craie. L’oxyde d’aluminium provient surtout de l’argile, parfois de la bauxite. La marne en tant que composant contient de l’oxyde de calcium mais aussi de l’oxyde d’aluminium et de dioxyde de silicium qui est également contenu dans des alumines. Le pourcentage nécessaire peut aussi être assuré par l’addition de sable. L’oxyde de fer en tant que composant pour la production du clinker provient du minerai de fer.

Nos appareils et procédés pour l’industrie du cru de ciment

Le broyage de cru de ciment – séparation du produit fini par cyclones

Les mélanges de cru de ciment sont broyés, séchés et séparés dans le broyeur vertical Pfeiffer. Pour le séchage de la matière, des gaz chauds sont amenés dans le broyeur. La finesse du produit fini peut être réglée dans de larges limites (0,063 - 0,2 mm). Le produit broyé et séché est séparé du gaz de procédé dans un ou plusieurs cyclones suivis du ventilateur du broyeur. En aval du ventilateur, le flux gazeux est divisé : une part est retournée au broyeur, le restant est évacué du système en passant par un atelier de dépoussiérage. Le broyeur est muni d’une recirculation externe de matière qui sert à réduire la perte de pression dans le broyeur et aussi à vider ce dernier en cas de travaux d’entretien.