DE  |  EN  |  FR  |  ES

Equipements Pfeiffer pour la préparation de chaux vive et de chaux hydratée

Les équipements Pfeiffer sont en opération dans des usines à chaux partout dans le monde

L’histoire de notre entreprise est étroitement liée à celle de l’industrie de la chaux. Grâce à nos expériences gagnées pendant des dizaines d’années, nous avons soumis nos procédés de broyage, de séparation, de séchage et d’hydratation à un développement constant. Notre vaste gamme d’appareils et d’ateliers modernes offre aux clients des solutions faites sur mesure pour la préparation de la chaux. Nous vendons des appareils individuels mais nous sommes également en mesure d’étudier et de fabriquer des ateliers complets qui commencent à la sortie du four et se terminent par le système d’emballage comme démontré par des ventes dans plus de 50 pays.

La matière première

L’oxyde de calcium (ou chaux vive, chaux cuite, chaux non éteinte) est obtenu par la cuisson de calcaire. Il réagit violemment avec de l’eau en produisant de la chaleur. L’on distingue la chaux vive de cuisson douce, moyenne et dure. Dans l’industrie du bâtiment, la chaux vive est ajoutée au mortier et employée comme absorbeur d’humidité, agent de neutralisation et engrais. D’autre part, la chaux vive est utilisée pour la production de mortier de chaux et d’enduit.

En ajoutant de l’eau, l’oxyde de calcium est transformé en hydroxyde de calcium (ou chaux hydratée, chaux éteinte ou chaux aérienne) qui, en remplaçant le calcaire, est utilisée pour la désulfuration de fumées. A noter que la quantité requise de chaux hydratée est inférieure à celle du calcaire. Formé à partir de la chaux vive, le gypse (sulfate de calcium) a un degré de blancheur de 80% et est donc prêt pour d’autres applications.

Nos appareils et procédés pour l’industrie de la chaux vive

Chaux vive en poudre et chaux hydratée

Flowsheet zur Mahlung von Weissfeinkalk und Kalkhydrat

La chaux vive en roche est broyée et séparée dans le broyeur à galets MPS Pfeiffer. La finesse des chaux vives en poudre peut être réglée dans de larges limites (0,06 – 0,1 mm). Dans l’hydrateur Pfeiffer installé en aval, la chaux vive est transformée en chaux hydratée en ajoutant de l’eau. Les chaux vives en poudre sont utilisées pour la fabrication de grès calcaires et de béton cellulaire. La chaux hydratée est employée pour la production d’enduit et de mortier.

Chaux hydratée de grande pureté et chaux de bâtiment

Flowsheet zur Mahlung hochreiner Kalkhydrate und Baukalk

Dans l’hydrateur, la chaux vive en roche est transformée en chaux hydratée en ajoutant de l’eau. Dans le séparateur Pfeiffer installé en aval, la chaux hydratée est séparée en hydrate de grande pureté et en refus. Ceux-ci sont broyés, en circuit fermé avec un broyeur à boulets, à la finesse finale. Ainsi l’on obtient de la chaux de bâtiment. L’hydrate de grande pureté est utilisé avant tout dans l’industrie chimique et pour le traitement des eaux.

Le broyage de chaux hydratée dans le broyeur à boulets

Flowsheet zur Branntkalk- und Kalkhydrat-Mahlung in der Kugelmuehle

La chaux hydratée est préparée dans des circuits de broyage comprenant, en cas de broyage fin, un broyeur à boulets et un séparateur tandis que, pour le broyage grossier, la séparation se fait par étapes de tamisage. La finesse des produits fins est réglable dans de larges limites (0,01 – 5 mm). Les produits broyés sont utilisés dans tous les secteurs de l’industrie de la chaux. Les matières premières qui souvent ne sont pas homogènes et qui ont différentes propriétés chimiques et physiques, suite à leur origine géologique, sont homogénéisées par le broyage.